22 septembre 2014

Cubanía de Nespresso | Inspiré plutôt qu'authentique

Depuis novembre, cette édition spéciale n'est plus disponible. Dans la même catégorie de cafés puissants, tournez-vous vers les Kazaar, au goût plus poivré. A noter que le Kazaar était une édition limitée en 2011, que Nespresso a ressuscité pour le rendre partie intégrante de sa gamme de Grands Crus.


Composition : Peut-être une fausse joie pour les amateurs de cafés caribéens : aucune trace de café cubain. L'île a pourtant une riche histoire, au début du XIXe siècle, l'étendue de ses plantations lui conféraient la place de premier producteur mondial (50 millions de tonnes en 1831-35). Et y goûter à la Havane, sur le zinc ouvert sur la rue, c'est un souvenir... puissant comme ce café !

Bref, le Cubanía a est composé d'Arabicas brésiliens et d'un Robusta d'Inde.

Corps : Le résultat est un café épais et rond, avec une texture très dense. Sa crème est épaisse, comme souvent avec les Nespresso.

Bouquet : Fortement aromatique, on devine chocolat et café moulu.

En bouche : Très corsé dès la première goutte. On remarque que Nespresso a encore dépassé sa notation d'intensité, pour atteindre 13. Malgré sa puissance, l'amertume est moyenne. On sentira des notes grillées. La torréfaction à la vapeur a permis une extraction de l'intensité du goût qui limite l'amertume. L'association d'Arabica réduit l'acidité du Robusta.

Le Cubanía allie une puissance en bouche surprenante avec des arômes fruités et torréfiés. Difficile, voire immpossible à se procurer à part en ligne nous pouvons déguster son souvenir.
Cubanía de Nespresso - capsule
Le design du Cubanía évoque les caraïbes.

Recette pour Cubanía

Nespresso propose une recette cubaine, très chargée en sucre : servir un Cubanía court (25ml), y verser et mélanger un sachet de sucre, puis ajouter un second Cubanía au mélange. Peut-être écoeurant pour les réfractaires au sucre dans le café, mais à essayer ! (ce qui vous fait un café à plus d'1,10 € ).

En janvier, visiblement des gens sur Twitter disposaient encore des précieuses capsules.